9 août 2017

[Chronique] L'antichambre des souvenirs, tome 1 de Iman Eyitayo





Résumé:


J’ai toujours pensé qu’en frôlant la mort, je verrais toute ma vie défiler devant moi. Je me suis trompée. En réalité, je me suis retrouvée dans une antichambre en compagnie d’un « guide » qui m’a annoncé que je devrais revivre cinq moments de ma vie avant que mon sort ne soit décidé.

J’ai peur : vais-je survivre ou vais-je sombrer ?
Et si mon avenir dépendait de mon passé, des souvenirs que je dois désormais revivre ? Et si au contraire, ma vie ne tenait qu’à un fil, celui du hasard ?

Je m’appelle Dana, j’ai 32 ans et je joue ma vie.


Mon avis:


Un grand merci aux éditions Plumes Solidaires pour ce service presse, via SimPlement.

Après un accident de la route, Dana se retrouve à l'hôpital, dans le coma.
Son réveil dépendra de sa réussite, ou non, des épreuves qui l'attendent dans "L'antichambre".
Accompagnée de son guide, Gilmel, Dana va revivre certains de ses souvenirs en franchissant plusieurs portes, afin de déterminer si elle doit vivre ou mourir. 

Wahou, je viens tout juste de terminer ma lecture de "L'antichambre des souvenirs" et on peut dire que cela ne m'a pas laissée indifférente.
J'ai trouvé l'histoire bouleversante, touchante, attendrissante. Un récit plein d'espoir, dont la morale est sûrement qu'il faut apprendre à pardonner, à tourner la page pour pouvoir entamer une nouvelle vie. Et ça, Dana va l'apprendre à ses dépens. 
Je n'ai pas pu m'empêcher de penser au roman "Le drôle de Noël de Mr. Scrooge" de Dickens, surtout la partie où il revit son passé, ainsi qu'à tous les témoignages et documentaires sur l'expérience de mort imminente car c'est un sujet qui m'intéresse et qui m'intrigue beaucoup.

On démarre notre lecture sans réellement connaître le personnage principal, Dana, mais, au fil des pages et grâce à ses souvenirs, que l'on découvre en même temps qu'elle, on apprend à la découvrir et, petit à petit, on s'attache à elle. J'ai découvert un personnage avec un lourd passé, je n'ai eu qu'une envie, qu'elle se réveille de son coma pour pouvoir tout recommencer à zéro, ou, du moins, qu'elle se pardonne ses erreurs du passé et qu'elle oublie les personnes malsaines qu'elle a pu rencontrer dans sa jeunesse.

A chaque fois que Dana travers une des portes de l'antichambre, un souvenir émerge. Au début, tout se passe bien, le souvenir semble heureux, voir anodin pour certains, puis tout s’enchaîne, le souvenir qui semblait si confortable se transforme en cauchemar, la pauvre Dana a vécu des choses terribles, et ça m'a beaucoup touché, je n'aurais pas aimé subir tout ce qu'elle a vécu, j'ai eu beaucoup d'empathie pour elle.

Je trouve la façon dont est abordé le sujet du coma très original, et innovant. J'avais hâte à chaque fois que Dana passe une autre porte pour en savoir un peu plus sur elle et sur sa vie. J'avais, au fond de moi, cette petite peur que sa famille la débranche (elle avait décidé dans son testament de ne pas être sous respiration artificielle et de ne pas être un poids pour son mari).

La fin du roman m'a laissée sans voix, tout simplement parce que l'auteure a décidé de nous laisser sur un passage important et que je n'ai pas le tome 2 sous la main pour connaître la suite! Je suis frustrée, j'ai tellement envie de connaître la véritable fin de ce récit! C'est pour vous dire comme j'ai été happée par le roman et il faut que je connaisse le fin mot de cette histoire.

Pour parler de la plume de l'auteure, je l'ai trouvé simple, fluide, elle se lit très facilement, son style est très agréable et la couverture du roman est juste magnifique.

En bref, j'ai passé un très bon moment! Le thème abordé est très intéressant, les pages se tournent toutes seules, Dana est un personnage attachant et émouvant. L'histoire est pleine d'espoir et le style d'écriture de l'auteure est agréable. Je suis très contente d'avoir pu découvrir ce roman.



Ma note: 18/20






1 commentaire:

  1. Pareil, j'avais été embarquée même si ce n'était pas gagné au départ !

    RépondreSupprimer